Documents pour «Simon Wiesenthal»

Je ne vous ai pas oubliés I have never forgotten you / L'Histoire du peuple juif au XXème siècle (Vol.9)

De Richard Trank

1h41min33

“Je ne vous ai pas oubliés” est un regard porté sur la vie et l’héritage de Simon Wiesenthal, le célèbre chasseur de nazis et défenseur des Droits de l’Homme, décédé en 2005.

Simon Wiesenthal, juif d’origine ukrainienne, a survécu à la Shoah mais y a perdu 89 membres de sa famille. Il a consacré plus de soixante ans de sa vie à pourchasser les criminels de guerre nazis.

Un jour, Simon Wiesenthal passait le shabbath chez un ancien déporté de Mauthausen, devenu un riche bijoutier. Après dîner, son hôte lui dit, «Simon, si vous vous étiez lancé dans l’immobilier, vous seriez millionnaire. Pourquoi ne l’avez-vous pas fait ?» Wiesenthal répond : «Vous croyez à Dieu et à la vie après la mort. J’y crois également. Quand nous serons dans l’autre monde, et que nous rencontrerons les millions de juifs qui sont morts dans les camps, ils nous demanderont, "qu’est-ce que vous avez fait ?" Il y aura différentes réponses : L’un dira " je suis devenu bijoutier ", un autre dira, "je me suis lancé dans les cigarettes et le café", un autre encore,"je travaille dans l’immobilier", mais moi je répondrai,"je ne vous ai pas oubliés"».

Commenté par Nicole Kidman, le documentaire s’intéresse à la famille, aux amis, associés et interlocuteurs de Simon Wiesenthal au cours de son long combat.

 

Ce film est issu de la collection "Les films du Centre Simon Wiesenthal"

Le long chemin The long way home / L'Histoire du peuple juif au XXème siècle (Vol.5)

De Mark Jonathan Harris

1h55min25

Le long chemin se penche sur la période critique 1945 et 1948, de la libération des camps à la création d’Israël et raconte l’exode de dizaines de milliers de réfugiés juifs qui ont survécu à la Shoah.

Le documentaire retrace leurs tentatives d’atteindre la Terre Promise (bien souvent illégalement) et tente d’expliquer la réaction de la plupart des pays qui ont choisi de tourner le dos à ces oubliés de l’histoire.

Le long chemin débute en mai 1945.

Les alliés ont vaincu l’Allemagne et la guerre en Europe est officiel- lement terminée. Les soldats américains, anglais, et russes ont libéré les camps nazis d’Europe centrale et orientale, révélant ainsi au monde l’horreur et la barbarie nazie, mais tout n’est pas fini pour autant.

Le documentaire nous explique en profondeur pourquoi et comment le monde entier s’est montré soit indiffé- rent soit réticent à accueillir les juifs après la guerre ; il tente aussi d’expliquer comment certains juifs se sont retrouvés à devoir émigrer en Palestine illégalement, avec les dangers et les périls que cela représente, et comment d’autres ont préféré émigrer aux Etats-Unis, au Canada, en Afrique du Sud, ou en Australie.

En même temps, Le long chemin met en avant les efforts des hommes et femmes courageux qui ont aidé les juifs à atteindre la Terre Promise. Clark Clifford, un conseiller du Président Harry Truman, explique que son président a beaucoup aidé l’immigration des juifs aux Etats-Unis et en Palestine. Abba Eban, l’ancien ambassadeur israélien à l’ONU rapporte les discussions internes qui ont mené à la partition de la Palestine en deux États indépendants, l’un juif, l’autre arabe.

Le long chemin a été présenté pour la première fois au Festival de Sundance le 17 janvier 1997 et a reçu l’Oscar du meilleur film documentaire.

 

Ce film est issu de la collection "Les films du Centre Simon Wiesenthal"

Musique du coeur Beautiful music / L'Histoire du peuple juif au XXème siècle (Vol.8)

De Richard Trank

37min07

Musique du coeur raconte la relation particulière entre une enseignante juive Orthodoxe et son élève, une jeune fille aveugle et autiste palestinienne.

Musique du coeur est en effet l’histoire remarquable de Devorah Schramm, une pianiste américaine et compositeur, qui émigre en Israël avec sa famille en 1975. Elle commence à enseigner le piano à une jeune fille palestinienne de 9 ans aveugle et autiste, Rasha Hamid, en pleine Intifada.

«Cette histoire vraie du dévouement d’un enseignant à son élève est un exemple de ce qui est parfois possible quand on veut la paix au Moyen-Orient» explique le Rabbin Marvin Hier, le fondateur et le doyen du Centre de Simon Wiesenthal, qui a co-produit et écrit le film avec son réalisateur Richard Trank.

Commenté par Brooke Shields, Musique du coeur a reçu le prix du meilleur documentaire au Festival de cinéma de Hollywood.

Jamais plus Ever again / L'Histoire du peuple juif au XXème siècle (Vol.7)

De Richard Trank

1h11min01

Jamais plus expose sous un jour nouveau les relents actuels d’antisémitisme à travers l’Europe. Ainsi, malgré une baisse de 10 % de la violence globale raciste en 2006, on observe en France une progression de 6% du nombre des menaces et violences antisémites (source : CNCDH).

A travers le commentaire de l’acteur oscarisé Kevin Costner, Jamais plus aborde aussi bien le problème des manifestations d’antisémitisme provenant des groupuscules néo-nazis et fondamentalistes islamistes que de la réaction (ou l’absence de réaction) des politiques dans les pays où ces incidents ont lieu : quelle est l’ampleur de ce phénomène ? Quelles sont ses racines ? Y a t’il une réponse politique appropriée ?

Jamais plus examine à la loupe des incidents révélateurs sur la situation de l’antisémitisme en Europe : Richard Trank et son équipe ont voyagé à travers la Hollande, la Belgique, la France, l’Allemagne et l’Angleterre pour rencontrer non seulement des victimes, mais aussi des auteurs d’actes antisémites.

Il s’intéresse notamment aux attaques contre des synagogues et autres centres communautaires juifs ainsi qu’aux actes de vandalisme contre des maisons et commerces juifs.

 

Ce film est issu de la collection "Les films du Centre Simon Wiesenthal"

Shtetls Echoes that remain / L'Histoire du peuple juif au XXème siècle (Vol.1)

De Arnold Schwartzman

1h01min52

En 1991, Moriah Films produit Shtetls, un portrait intime de la communauté juive d’Europe de l’Est et Centrale avant la Shoah.

Le film rassemble des centaines de photos d’archives, des images vidéo inédites et des reconstitutions réalisées sur place dans d’anciennes communautés juives de Tchécoslovaquie, Hongrie, Pologne et Roumanie.

Le travail de Roman Vishniac, le plus célèbre photographe de ce monde disparu, illustre ainsi le film.Une année de recherches dans les archives du monde entier a été nécessaire à la réalisation de ce documentaire.

Commenté par Martin Landau et Miriam Margolyes, le film a déjà reçu de nombreuses récompenses.

 

Ce film est issu de la collection "Les films du Centre Simon Wiesenthal"

Héros ordinaires Unlikely heroes / L'Histoire du peuple juif au XXème siècle (Vol.3)

De Richard Trank

1h55min21

Héros ordianaires retrace les parcours inédits de résistants juifs pendant la Shoah en s’appuyant sur des documents découverts dans des archives européennes, et sur des images rapportées de plusieurs semaines de tournage sur les lieux réels.

Pour beaucoup, la résistance juive face à la Shoah se limite à l’insurrection du Ghetto de Varsovie et à quelques actes isolés au cours de la seconde Guerre Mondiale.

En réaction à l’idée reçue selon laquelle les juifs sont restés passifs face aux avancées de l’Europe hitlérienne, Héros ordianaires, présente des histoires inédites d’hommes et de femmes hors du commun qui ont fait preuve du plus haut degré de courage et de dignité humaine pendant les jours les plus sombres de la Shoah : sept personnes extraor- dinaires dont les histoires, uniques et palpitantes, permettront d’écrire un nouveau chapitre de l’histoire de la résistance juive.

Pinchas Rosenbaum, Wily Perl, Friedl Dicker Brandeis, Leon Kahn, Robert Clary, Recha Sternbuch et Anna Heilman sont quelques uns des visages de ce combat.

 

Ce film est issu de la collection "Les films du Centre Simon Wiesenthal"

Libération Liberation / L'Histoire du peuple juif au XXème siècle (Vol.4)

De Arnold Schwartzman

1h39min40

Libération raconte la bataille livrée sur les deux fronts pendant la deuxième guerre mondiale à travers la campagne alliée pour libérer l’Europe et arrêter le génocide d’Hitler contre les juifs et les tziganes.

Le film rassemble des images vidéos, des enregistrements radio, et de la musique d’époque du monde entier. Le film est ponctué d’histoires touchantes des Juifs d’Europe, des histoires tragiques, de courage, de résistance et de survie.Libération commence en 1942, alors qu’Adolf Hitler est au sommet de son hégémonie, et que les alliés commencent à envisager une attaque pour libérer l’Europe. Le film nous entraîne dans les coulisses des stratégies politiques pour mieux comprendre la préparation du débarquement – des États-Unis à la Grande-Bretagne en passant par Moscou, Washington, et Paris occupé, de Churchill à Roosevelt, de Staline à De Gaulle.

Le film met en perspective une certaine réflexion politique avec la réalité des camps qui, tandis que Hitler perdait la guerre, continuaient de fonctionner et de s’étendre.Commenté par Ben Kingsley, Patrick Stewart et Whoopi Goldberg, Libération a reçu plusieurs prix notamment à Berlin et à Deauville.

 

Ce film est issu de la collection "Les films du Centre Simon Wiesenthal"

Génocide Genocide / L'Histoire du peuple juif au XXème siècle (Vol.2)

De Arnold Schwartzman

1h20min08

"Génocide" raconte l'histoire de millions d'hommes, de femmes et d'enfants soumis à la "solution finale" des nazis et fait partie du fond documentaire du Centre Simon Wiesenthal.

Le film fait appel à des images et vidéos d’archives ainsi qu’à des récits de vie de ces gens ordinaires tombés dans les mailles du filet nazi. 

"Génocide" présente la communauté et la culture juives dans l’Europe d’avant-guerre. Le film se penche sur les victimes de la Shoah, sur une génération d’enfants juifs qui n’a jamais atteint l’âge adulte, sur des héros qui ont lutté, parfois à mains nues, sur des hommes et des femmes dans les camps de la mort et des ghettos qui ont résisté grâce à la foi et au courage comme Raoul Wallenberg, dont les actes héroïques ne seront jamais oubliés.

La montée de l’antisémitisme, des périodes bibliques au nazisme, est décrite par Orson Welles et Elizabeth Taylor. Le récit poignant qu’ils nous livrent sur la douleur et l’héroïsme individuels ne peut que toucher et interpeller chacun d’entre nous.

Traduit en 15 langues, le film a déjà été vu par des dizaines de millions de personnes dans le monde entier.

 

Ce film est issu de la collection "Les films du Centre Simon Wiesenthal"

Si tu veux la paix In search for peace / L'Histoire du peuple juif au XXème siècle (Vol.6)

De Richard Trank

1h51min52

Ce volet s'ouvre sur la déclaration d'indépendance de l'Etat d'Israël en mai 1948 et la lutte que l'Etat a dû mener presque immédiatement pour sa survie.

Israël sort victorieux de cette guerre d'indépendance et, malgré la perte de 1% de sa population, entreprend sa construction politique et plante les bases de sa démocratie.

Si tu veux la paix ne traite pas seulement de l'histoire israélienne mais aussi de son impact international (camps de réfugiés palestiniens, Assemblée des Nations Unies, etc.). Le film offre une perspective globale de l'un des évènements les plus importants du XXème siècle, ainsi que de l'histoire du peuple juif, vieille de plus de 5 000 ans.

 

Ce film est issu de la collection "Les films du Centre Simon Wiesenthal"